…..

Image site

ManuRome

Je signe mon premier poème de ce nom d’emprunt. Ça sonne un peu géant d’argile, oxymoron qu’on aurait tourné-léché…Mais moi, j’ai juste sept ans. Flaubert roupille dans le Lagarde et Michard du salon et je n’ai pas de transports particuliers à effeuiller Le guide sculptural du Mont Palatin.

Ma mère a lu ma poésie sans rimes. Histoire de la canne d’un grand homme sur laquelle un tout petit bonhomme frémit de rester debout toute la journée. Elle s’est arrêtée un instant sur la paraphe-mégalomane, elle a des yeux d’écureuil coquin. Mais elle se retient de poser la question qui l’anime, au lieu de quoi elle va m’offrir un carnet moleskine, un stylo plume en forme d’épi (avec réservoir), et son un flacon d’encre verte.

Emma

Roma

Immémoriale




Yunadream |
Livredavenir |
~ Lecture addicte ~ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cercledelecteurs2017
| Faerix
| The subject of life